Color
Newsletter 04/2017

Newsletter 04/2017

Les inscriptions sont ouvertes pour notre prochain séminaire FIBER, le 24 février: "Des poissons et des pêcheurs - Quelle est l’influence de la pêche récréative sur nos populations de poisson ?"

Des poissons et des pêcheurs – un bref aperçu de leur relation au cours du temps

Les humains se sont toujours tournés vers les rivières pour s’approvisionner en nourriture. Des analyses chimiques sur des dents fossilisées ont montré que le poisson est devenu une source importante de nourriture en Europe dès la seconde moitié de l'âge de pierre (45'000 -10'000 avant JC), lorsque les premiers humains modernes (Cro-Magnon) ont colonisé l'Europe et que les hommes de Neandertal ont disparu. Le menu des premiers Européens était relativement diversifié en poisson, car on retrouve des fossiles de saumons, d'ombres, de brochets et d'anguilles, ainsi que plusieurs cyprinidés comme le nase, dans les premiers campements humains préhistoriques. Nos ancêtres ont probablement commencé à pêcher à la main, puis avec des pièges à poissons en bois mort. Les premiers hameçons, témoignage de pêche à la ligne en Europe, on été retrouvé dans des sites vieux de 18’000 ans.

Salmon carving in the "Abri du Poisson"

On peut observer les premières représentations de poissons dans des grottes préhistoriques, où des saumons, des truites et des brochets ont été dessinés ou gravés il y a plus de 25'000 ans. Ici vous pouvez voir un saumon gravé dans "l'Abri du Poisson" en Dordogne (France). (Photo: Musee National de la Prehistoire d'Eyzies)

Depuis lors, la société humaine a toujours été dépendante de la pêche, qui a évolué avec l'humanité, tout comme sa relation avec les poissons et la nature. De la pêche industrielle à grande échelle qui a débuté au 15ème siècle et a touché de manière dramatique les populations de poissons dans le monde entier, la pêche est devenue une activité de loisir au 19ème siècle, puis, suite à la prise de conscience environnementale, on observe actuellement une transition vers une pêche soutenable, protectrice de la nature et des poissons. Aujourd’hui, les quelques 200'000 pêcheurs et pêcheuses de Suisse sont une force politique importante, comme le montre leur soutien aux différentes initiatives sur la protection de l'eau.

Programme et inscriptions pour le séminaire FIBER

Le 24 février 2018, à l'hôtel Arte à Olten, aura lieu notre séminaire FIBER annuel sur le thème: « Des poissons et des pêcheurs – Quelle est l’influence de la pêche récréative sur nos populations de poissons? ».

Votre point de vue nous intéresse, alors venez nous faire partager votre vision de pêcheur !

Les inscriptions sont ouvertes et vous pouvez nous contacter au moyen du formulaire d'inscription sur le flyer, par e-mail (fiber@eawag.ch) ou par téléphone (058 765 2292)!


Cliquez ici pour le dépliant [...]

  Flyer Séminaire 2018

Intervenants et description du programme

Le premier intervenant de la journée sera Philip Sicher, directeur administratif de la Fédération Suisse de Pêche (FSP) et spécialiste suisse de la fabrication de cannes à pêche en bambou. Il présentera une étude en cours, mandatée par la FSP, sur l'importance socio-économique de la pêche récréative en Suisse. Combien d'argent M. et Mme Suisse investissent-ils dans leur passe-temps? Et combien d'heures consacrent-ils aux soins et à l'entretien de nos rivières? Une chose est sûre, nous avons besoin des pêcheurs et des pêcheuses!

Néanmoins, la pêche récréative peut également avoir des effets indésirables sur nos stocks de poissons. Sébastien Nusslé, le nouveau co-directeur de FIBER, discutera de ces effets importuns. Il présentera les bases de la biologie de la pêche et discutera de ce qui se passe lorsque de nombreux poissons sont retirés d'une population. En particulier, comment la pêche affecte-t-elle la croissance et la reproduction des populations de poissons. Il présentera également comment la pratique de Catch & Release peut affecter nos populations de poissons, et qu’implique l’«évolution induite par la pêche».

Robert Arlinghaus, professeur à l'Institut Leibniz et à l'Université Humboldt de Berlin, clôturera la matinée par une conférence intitulée «importance des grands reproducteurs pour le renouvellement des populations». Pourquoi est-il important de protéger les plus gros individus afin de stabiliser et promouvoir la reproduction naturelle.


bofff

Photo: Truites en parade nuptiale, le femelle du premier plan est affectueusement appelée BOFFF pour "Big Old Fat Fecund Female". (Photo: Michel Roggo)

Bien entendu, la gestion de la pêche a une grande importance pour minimiser les effets indésirables sur nos stocks de poissons. Une mesure classique est la tentative de renforcement des populations par de l’alevinage. En début d’après-midi, David Bittner, spécialiste de la pêche du canton d'Argovie, donnera un aperçu des mesures de repeuplement réussies et moins réussies dans son canton - ainsi qu’un aperçu des effets négatifs que les mesures de rempoissonnement peuvent avoir sur les poissons sauvages. Cette pratique est également fréquement utilisée ailleurs en Europe, et Robert Arlinghaus – qui a dirigé un projet de science citoyenne à grande échelle impliquant des associations de pêcheurs – présentera les conclusions de son projet Besatzfisch, qui a évalué les succès et les échecs de la supplémentation en poisson pour différentes espèces de poissons en Allemagne.

Quelles sont les autres mesures de gestion prises par les agences cantonales pour réduire les effets négatifs de la pêche? Frédéric Hofmann, inspecteur de la pêche du canton de Vaud, présentera un éventail des mesures actuelles et ses plans pour le futur. Puis, Thomas Vuille, inspecteur de la pêche du canton de Berne, présentera les mesures prises pour la protection de l’Ombre dans son canton.

Une de ces mesure alternative de gestion est l'établissement d'aires protégées où la pêche est limitée voire supprimée. Combien en avons-nous en Suisse et quels sont leurs effets? Est-ce que les aires protégées peuvent stabiliser ou même améliorer les populations? Existe-il des recommandations concrètes quant à leur élaboration? Matthias Escher, le directeur d’Aqua-Sana, un bureau d’étude spécialisé dans les questions d'écologie et de pêche, abordera ces questions et résumera l’état des connaissances actuelles pour clore notre séminaire.

Les sessions du matin et de l'après-midi seront suivies de trente minutes de discussion avec les conférenciers invités, et nous espérons que de nombreux acteurs de la scène de la pêche en Suisse présenteront leurs idées et perspectives.

Service Coordination d'Écrevisse Suisse

Pendant la journée, ils vivent cachés dans l'eau sous de grosses pierres ou sur la berge. Véritables éboueurs blindés, ils éliminent les cadavres d’animaux et les feuilles mortes tombées dans l'eau. Mais malgré leur rôle clé dans l'écosystème, l'existence des écrevisses dans nos rivières reste largement méconnue. C'est pour cette raison qu’ils n’avaient, jusqu’à lors, pas de lobby comme les oiseaux ou les poissons.

C'est pourquoi, suite au plan d'action écrevisses Suisse, le service de coordination d’Ecrevisses Suisse a été lancé il y a trois ans. Il est destiné à aider les cantons à mettre en œuvre des mesures de conservation pour les écrevisses indigènes. Tout comme le FIBER, c’est un lieu d’échange qui répond à vos questions, favorise le transfert des connaissances et des expériences entre cantons et régions, informe la population sur le sujet et organise des événements de relations publiques.

Une excellente plate-forme pour en apprendre plus sur nos grands crustacés indigènes, et en particulier comment préserver et protéger nos stocks d'écrevisses!

Edelkrebs_552

L'écrevisse à pattes rouges est la plus grande de nos écrevisse suisse, elle est considérée en voie de disparition. (Photo: Michel Roggo)


Cliquez ici pour visiter le site […]

Cliquez ici pour plus d’informations […]

Cartographier les frayères 2.0

Plus nous en savons sur nos truites, mieux nous pouvons les protéger et les promouvoir. Une façon d’en apprendre plus sur la reproduction naturelle est de cartographier les frayères que les femelles truites creusent à la fin de chaque année quand l’eau devient suffisamment froide. Alors que nous marchons laborieusement le long des cours d’eau à la recherche de ces frayères lors de nos ateliers sur la reproduction de la truite, d'autres utilisent les nouvelles technologies. Dans cet article de la NZZ (en allemand) ou dans cette chronique de la RTS (en français) vous allez rencontrer Matteo Roncoroni, un scientifique de l'Université de Lausanne qui utilise des drones afin d’identifier les frayères depuis le ciel!

Cliquez ici pour écouter l’émission de radio […]

Cliquez ici pour l’article de la NZZ […]

Laichzeit2.0

Vol au dessus d'un nid de truite. Pouvez-vous identifier les frayères? Indice: on les trouve sous une couverture végétale. (Photo: Matteo Roncoroni)

Publications récentes

Par Robert Arlinghaus (conférencier du séminaire) – un guide pratique pour la gestion de la pêche

La gestion durable de l'eau et des poissons est une préoccupation fondamentale du FIBER, nous avons donc invité le professeur Robert Arlinghaus à notre séminaire qui, avec une équipe d'avocats et d'écologistes, a récemment publié un nouveau manuel sur la gestion des eaux douces rassemblant les connaissances actuelles (en allemand).


Ce guide pratique s'adresse aux pêcheurs, aux personnes intéressées par l'écologie des cours d'eau et aux autorités responsables de la gestion des milieux aquatiques. Ecrit dans un langage simple, il a pour but d’alimenter les discussions lors du processus décisionnel pour des mesures de gestion spécifiques.


Le livre est disponible en édition limitée au coût d'expédition ou gratuitement par téléchargement sur Internet!

Cliquez ici pour télécharger le livre […]

  Arlinghaus book cover


Sur les traces de la MRP

En Suisse, mais aussi dans toute l’Europe et aux États-Unis, les poissons d’eau douce sont victimes d’une maladie mortelle qui sévit en été et disparaît en hiver. Elle est provoquée par un parasite qui se propage dans les rivières en s’attaquant spécifiquement aux salmonidés. Des chercheurs de l’EPFL, de l’Eawag et du FIWI ont collaboré pendant trois ans et développé un modèle mathématique capable de prédire les épidémies.


Cliquez ici pour voir le compte-rendu sur le site de l’Eawag […]

  Bryozoans (PKD/MRP)

Photo: bryozoans, 2017


Féra: vers la fin de la pêche miraculeuse?

Coregonus sp.

Photo: Michel Roggo

  Ce corégone est le poisson le plus capturé dans les eaux lémaniques. Pour la troisième année consécutive, toutefois, les prises diminuent. Dans cet article de Terre et Nature, plusieurs pistes sont envisagées pour expliquer cette évolution.


Cliquez ici pour plus d’information […]


Événements

Messe: Fischen Jagen Schiessen 2018

Du 15 au 18 février 2018 aura lieu le salon « Pêche Chasse Tir » à Berne (« Fischen Jagen Schiessen »).  Il y aura beaucoup à découvrir - une visite en vaut la peine!

Cliquez ici pour plus d'informations [...]


Webinaire: Rétablir la continuité de la rivière: méthodes et défis

L’association européenne Wetlands International en collaboration avec le Centre italien pour la restauration des cours d'eau vous invitent à participer à une série de webinaires expliquant les méthodes et les défis de la restauration des rivières avec un accent particulier sur l'amélioration de la connectivité fluviale.

Le but de cette série de webinaires est de partager les meilleures pratiques et de promouvoir le débat sur les nouvelles approches de restauration avec les gouvernements, les OSC, les organisations basées sur le savoir, les autres parties prenantes et les citoyens intéressés pour garantir des solutions efficaces dans la gestion de l'eau.

Cliquez ici pour plus d’informations […]

Contact

FIBER - Conseil pour la pêche
Eawag
Seestrasse 79
6047 Kastanienbaum
Suisse

Téléphone +41 58 765 2171
Fax +41 58 765 2162
Bureau SW-C02
fiber@eawag.ch

Soutien de:


 
eawag
 
bafu
 
sfv2