Color
Newsletter 03/2011

Newsletter 03/2011

Spectacle nuptial en eau douce

„La reproduction de la truite de rivière Identification, cartographie et mesure des frayères“, tel était le titre du troisième workshop proposé par FIBER les 12 et 13 novembre 2011. Près de 70 personnes avaient répondu présent à Sursee et à Fribourg. Grand bien leur en prit: le beau temps et les truites étaient au rendez-vous.

Le mois d’octobre marque dans la plupart des cours d’eau suisses le début de la saison de reproduction de la truite fario. Cette période de frai est particulièrement éprouvante pour les femelles : ce sont elles en effet, qui, avec leur caudale, creusent des frayères dans le lit de gravier pour y enfouir les œufs. C’est à ces frayères qu’était consacré le workshop proposé cette année par FIBER. D’après Manuel Hinterhofer, l’un des deux responsables du cours qui assume la fonction de secrétaire exécutif de la fédération autrichienne de pêche, l’observation des frayères donne une bonne indication de la qualité de la reproduction naturelle dans les cours d’eau. Complétée au printemps d’une observation et d’un comptage des alevins, elle peut souvent remplacer la pêche électrique. Avec un peu d’habitude, les frayères sont assez faciles à reconnaître, à dénombrer et à mesurer et les informations obtenues permettent de mettre en place une gestion halieutique et des mesures de protection adaptées. Le cours a été proposé en allemand le premier jour et en français le lendemain, sa partie pratique se déroulant respectivement à l’Enziwigger et à la Petite Sarine.

Tout sur la truite fario

C’est par un cours théorique sur la biologie, l’écologie et la reproduction de la truite que la matinée a été entamée. Le deuxième responsable du cours, l’écologue Georg Holzer, a impressionné l’auditoire par l’étendue de son savoir et fait découvrir à plus d’un des aspects insoupçonnés ou mal connus de ce poisson pourtant si familier.

seminarraumS.jpg   manuelS.jpg

Fig.1: La partie théorique du cours s’est tenue au Best Western Hôtel de la Rose à Fribourg.

Georg Holzer a ensuite présenté la méthode de cartographie des frayères devant être utilisée plus tard en cours d’eau. Tous les documents du cours sont disponibles à la fin de ce texte. Après un déjeuner convivial à l‘hôtel de la Rose, le groupe s’est rendu en autocar à la Petite Sarine pour la partie pratique du workshop.

Des frayères à perte de vue

A l’arrivée sur place, les participants n’ont pas été déçus : les truites avaient déjà bien travaillé et le fond de la Petite Sarine était couvert de frayères. Et, cerise sur le gâteau, les poissons étaient encore présents sur certaines d’entre elles !

laichgrube_s.jpg   fische_s.jpg

Fig.2: Frayère dans la Petite Sarine (photo de gauche). Plusieurs truites fario sur une frayère dans la Petite Sarine (photo de droite).

Les membres du groupe ont ainsi pu observer tout à loisir le manège nuptial de la truite fario alors que ce poisson farouche est habituellement très discret. Ils ont notamment pu constater que, si le frai est éprouvant pour les femelles, il n’est pas non plus de tout repos pour les mâles qui ont fort à faire avant l’accouplement pour tenir les autres prétendants à distance.

Après avoir largement profité du spectacle exceptionnel offert par les truites, les participants sont passés au travail cartographique. Georg Holzer et Manuel Hinterhofer ont tout d’abord fait une démonstration de la méthode : réalisables avec un équipement assez sommaire (mètre à ruban, bâton gradué, waders et boussole), les relevés se font par équipes de deux et livrent des informations fiables sur la taille, la profondeur et l’abondance des frayères d’un cours d’eau. Selon les possibilités techniques, les données peuvent être complétées de coordonnées GPS et de mesures de la vitesse du courant.

A la fin du workshop, les deux responsables du cours ont „ouvert“ une frayère pour montrer comment observer et, au besoin, collecter les œufs sans les endommager. „Une telle action peut être nécessaire pour s’assurer que la frayère et bien occupée et qu’il ne s’agit pas d’une fausse frayère“, explique Georg Holzer. On appelle fausse frayère une frayère qui a bien été creusée par une femelle mais qui, suite à une quelconque perturbation, a été délaissée et n’abrite pas de ponte.


Une méthode simple et économique

Grâce à leur concept et leur expérience du terrain, les deux spécialistes autrichiens ont démontré qu’il n’était pas nécessaire de perturber le milieu naturel pour évaluer la reproduction naturelle de la truite fario dans un cours d’eau et en suivre l’évolution au cours du temps. La cartographie des frayères est une approche simple et économique qui permet aux pêcheurs d’évaluer par eux-mêmes la vitalité de leur cours d’eau et de sa population de truite.

TOUT LES DOCUMENTATIONS ICI:

Leçon 1: Biologie et écologie de la truite de rivière

Leçon 2: La reproduction de la truite de rivière

Leçon 3: Cartographie et mesure des frayères

 


fjsfr.jpg


Séminaire FIBER au salon Pêche Chasse Tir – Nouvelle législation sur la protection des eaux: Et maintenant? 18 février 2012, 13h30 – 17h00 Palais des congrès BERNEXPO.

Il y a maintenant un an que la nouvelle loi sur la protection des eaux est entrée en vigueur suite à une révision décidée par le Parlement en décembre 2009 en contre-proposition indirecte à l’initiative populaire „Eaux vivantes". La nouvelle loi attribue de nouvelles tâches aux cantons, notamment:

- La revitalisation des cours d‘eau de sa planification à sa mise en œuvre et la détermination de l’espace de liberté nécessaire pour permettre aux systèmes fluviaux d’assurer leurs fonctions écologiques tout en minimisant les risques de dommages liés aux crues.

- L’atténuation des effets des éclusées et de la perturbation du transport solide

- Le rétablissement de la libre circulation des poissons migrateurs

Un budget annuel d’environ 110 millions de francs a été voté pour financer les mesures.

Il est donc grand temps de passer à l’action : les associations et fédérations cantonales de pêche ont maintenant une chance unique de participer aux processus qui se mettent en place et de prêter main forte aux services cantonaux en leur faisant profiter de leur connaissance du terrain et de la réalité piscicole. Ceux qui s’investiront et sauront argumenter verront peut-être bientôt leur cours d’eau revitalisé sur des fonds publics.

Mais de quelles possibilités disposons-nous réellement pour résoudre le problème des éclusées et rétablir la continuité écologique des cours d’eau? Où trouverons-nous l’espace que nous voulons leur restituer? Que pouvons-nous apprendre de nos voisins? Quelle peut être la contribution des pêcheurs amateurs et des associations à ce grand projet de société? Ce sont là quelques unes des questions que souhaitent aborder les intervenants de ce séminaire dans les trois conférences qui seront consacrées aux trois éléments principaux de la nouvelle loi. Pour clore le séminaire, Erich Staub (ancien membre de l’OFEV) reviendra sur les trente dernières années de la pêche en Suisse. Les interventions se feront en français ou en allemand et seront traduites simultanément dans l’autre langue tout comme la discussion qui leur fera suite.

Programme du 18.2.2012

13h30 – 14h15 Revitalisation: Willy Müller, Inspectorat de la pêche BE / Fonds de renaturation BE (en allemand)

14h30 – 15h15 Eclusées: Andreas Melcher, BOKU (Université d’Agronomie, Vienne, AT) (en allemand)

15h30 – 16h15 Migration piscicole: Philippe Baran, ONEMA (Office national de l'eau et des milieux aquatiques, FR) (en français)

16h15 – 17h00  Saumon, truite arc-en-ciel, cormoran, ...Mon retour sur 30 ans de pêche et ma vision de l’avenir, Erich Staub (en allemand)

Le séminaire est gratuit et ouvert à tous sans obligation d’inscription. Selon ses centres d’intérêt, le public pourra assister librement à une seule ou à plusieurs des conférences proposées.

Brèves, liens et évènements:

Les newsletters de FIBER rassemblées dans un recueil

Tous les bulletins électroniques émis par FIBER en 2010 et 2011 seront rassemblés dans un recueil imprimé qui paraîtra début 2012. Vous en saurez plus en lisant notre prochaine newsletter (01/2012).

Livre: Der Lachs - Ein Fisch kehrt zurück (Le saumon – Retour d’un grand migrateur)

Le saumon est réapparu dans le Rhin! Alors qu’un tel retour relevait de l’utopie il y a vingt ans, c’est aujourd’hui une réalité : le plus noble des poissons remonte maintenant jusqu’à Strasbourg. Des frayères historiques des affluents alpins jusqu’à l’embouchure du Rhin dans la mer du Nord, ce livre accompagne le saumon au cours de son cycle vital étonnant, expose les raisons de sa disparition dans le bassin rhénan et présente les mesures déjà engagées pour permettre son retour. Il explique enfin comment les cours d’eau et leurs habitats doivent être revitalisés pour offrir à long terme des conditions favorables à ce grand migrateur afin de pérenniser son retour. En leur qualité de biologistes, journalistes et spécialistes des pêches, les auteurs dressent un portrait vivant, captivant et très bien documenté du saumon et de son histoire. L’ouvrage richement illustré est d’autre part agrémenté d’interviews et de recettes inédites. Le livre est paru en allemand aux éditions Haupt et peut être commandé pour 49.- CHF sur le site www.haupt.ch.

  lachs.jpg


Cours PEAK – Réussir la revitalisation des cours d’eau

La décision prise par le Parlement en 2009 d’encourager la revitalisation des cours d’eau et l’atténuation des impacts de l’exploitation hydroélectrique pose un véritable défi à tous les acteurs de la gestion et de la protection des milieux aquatiques. Ce cours organisé par l’Eawag à l’intention des professionnels propose une discussion sur les différents concepts applicables pour la réalisation et le suivi des revitalisations fluviales et livre des informations sur les aides à la décision utilisables dans les projets tout en permettant aux participants de s’enrichir de leurs expériences mutuelles.

 Programme ICI

  peak.jpg


Contact

FIBER - Conseil pour la pêche
Eawag
Seestrasse 79
6047 Kastanienbaum
Suisse

Téléphone +41 58 765 2171
Fax +41 58 765 2162
Bureau SW-C02
fiber@eawag.ch

Soutien de:


 
eawag
 
bafu
 
sfv2